Fermer
  • 912

    Le repeuplement du bassin du Duero se réalise. Certains colons arrivent à la zone et implantent une Église en honneur à Santa Cecilia face à la localité de Valbuena de Duero, au sein de la banlieue de Peñafiel.

  • 1477

    Le domaine, avec son noyau de population, a été disputé entre Peñafiel et le monastère de Valbuena pendant plus de trois siècles. C'est au cours de cette année-là, 1477, qu'un accord entre les moines et la commune est obtenu. Cette dernière aurait possédé la juridiction et le sol (semence de céréales) et les moines auraient disposé de l'espace (bois, chasse et garde de troupeaux.)

  • 1577

    Le nom de Vega de Sicilia apparaît pour la première fois en 1577 pour faire référence au domaine.

  • 1864

    Après l'achat du domaine au Marquis de Valbuena en 1848 par son père, Eloy Lecanda, fils de Toribio, commence l'activité vitivinicole professionnalisée dans la cave.

  • 1882

    Les installations d'élaboration sont terminées, aujourd'hui, il s'agit de bureaux et de chais d'élevage en fût. Eloy Lecanda reçoit de nombreux prix pour les vins élaborés chez Vega Sicilia.

  • 1888

    Dû à la capacité limitée d'Eloy en tant que commerçant et administrateur, son économie en souffre, et le domaine passe entre les mains de Pascual Herrero Bux, qui l'aurait eu pendant moins de 10 ans. 

  • 1897

    Le domaine est adjugé dans une vente aux enchères à Antonio Herrero Vázquez, qui n'avait pas de lien de parenté avec le propriétaire précédent. Peu d'années après, trois de ses huit enfants (Luis, Félix et Ignacio) l'auraient héritée et elle serait plus tard passée entre les mains des enfants de Félix. Trois générations très prospères pour le développement du domaine, de la cave et des vins.

  • 1907

    Cosme Palacio, habitant de la Rioja, locataire du domaine et de la cave avec les Herrero, introduit Txomin Garramiola pour qu'il prenne en charge l'élaboration des vins. Ceux-ci auraient servi pour pallier les dommages produits par le phylloxéra dans la Rioja.  

  • 1950

    L'entreprise de semences Prodes achète le domaine à la famille Herrero. Dans cette étape, la société Bodegas Vega Sicilia S.A. est créée et une autre des figures les plus importantes de l'histoire de la cave apparaît : Jesús Anadón.

  • 1965

    Le domaine passe entre les mains de Hans Neuman, vénézuélien de famille judéo-tchèque et établi au Venezuela, qui après avoir goûté les vins à New York, décide d'acheter la cave.

  • 1982

    La famille Álvarez acquiert la cave aux Neumann et commence l'une des périodes de plus grande prospérité de l'entreprise dans toute son histoire.

  • 2014

    Coïncidant avec le 150ème anniversaire, les mises à jour les plus importantes pour la vigne et la cave, sont terminées.  

Retour à l'authenticité


BRVS constitue la vision conjointe que deux grands noms du monde du vin, Rothschild et Vega Sicilia, ont de la Rioja. Cela suppose la conjonction du sol, de la terre, de l'eau et de l'homme en quête d'un style inimitable qui réunit tradition et avant-garde.

Plus
Fermer

RETOUR À L'AUTHENTICITÉ

 

Nous imaginons que ce texte qui suit doit être mis à jour...

 

L'implantation de la Cave « Benjamín de Rothschild & Vega - Sicilia, S.A. » sera au nord-est de la localité de Samaniego et à moins de 2 kilomètres du centre urbain. Elle est enclavée dans une région connue comme « San Millán », d'une surface de 45 473 m2. Sa forme est rectangulaire et allongée, et son coin sud-ouest est étendu en forme de « bec d'oiseau ». À l'intérieur et au nord-ouest, il y a un bosquet de chênes verts à protéger qui occupe une surface de 4 528 m2. Il se trouve limité par des chemins ruraux sur trois de ses côtés, est, ouest et sud, ce dernier connu comme « Camino de los Caños ». Il jouit de superbes vues sur la Sierra de Cantabrie vers le nord et sur la vallée de l'Èbre vers le sud, avec les localités de Samaniego, Leza et au fond sur la Sierra d'Ezcaray.

                       

L'architecture de la cave répond à une idée de base et préliminaire de respect et de sensibilité avec l'entourage et le paysage, c'est pourquoi sa construction est envisagée dans des plus petits chais. Son image extérieure est de trois chais indépendants mais fortement reliés. Chacun de ces chais représente et abrite une activité principale de la cave : élaboration, vieillissement et livraison. En même temps, chacun s'identifie par un élément de base de la nature ; Élaboration est le chai de l'« eau », Vieillissement le chai de la « terre » et Livraison le chai du « soleil ». Depuis sa conception, la cave a un pari décidé par la durabilité, en termes de réduction de consommations, d'émission de gaz d'effet de serre, de déversement de déchets et de consommation électrique.

 

Les chais d'Élaboration (eau) et de Livraison (sol), ont un rôle dans l'espace et la forme plus remarquable, accueillant à l'intérieur les espaces plus larges, plus hauts et plus lumineux. À l'extérieur, chacun se prolonge par un portique de grandes dimensions pour protéger les accès de la pluie et du soleil. Le chai central de Vieillissement (terre), est moins haut et sa dimension est moindre, son volume est plus compact et fermé et il sert de pièce de transition entre les deux précédents.

 

En coupe, la cave se déroule sur quatre niveaux avec une différence totale entre eux de près de 13 m., c'est pourquoi elle s'adapte à l'inclinaison naturelle du terrain. Le processus du vin est par conséquent un processus par gravité. Les quatre niveaux sont connectés verticalement par des escaliers et des plateformes élévatrices pour des personnes et du chargement.  

 

La zone sociale de la cave est séparée de celle-ci et est située dans la partie haute du terrain, entre le vignoble expérimental et le bosquet. Son architecture est conçue avec une volumétrie et une image semblables à la cave, comme s'il s'agissait d'un satellite de celle-ci.