LA NAISSANCE DE PINTIA

Aux bords du Duero

Pintia provient d'une région ayant une grande tradition vitivinicole et ayant un énorme potentiel pour l'élaboration de vins d'une qualité élevée, tel que l'a ainsi démontré le passage du temps. Au bord du même fleuve Duero, qui finit par se jeter à Porto, et à cents kilomètres de ses grands « frères », Pintia s'établit dans une zone avec des étés très marqués et chauds et un terroir complexe caractérisé par une grande quantité de galets.

Plus
Fermer

LA NAISSANCE DE PINTIA


Actuellement, le vignoble de Pintia se compose d'un total de 96 hectares localisés sur différentes parcelles d'emploi différentié, conformément aux études taxonomiques de sols réalisés. La variété est la Tinta de Toro, d'un âge moyen qui tourne autour de 35 ans, et le cadre de plantation est celui traditionnel de Toro (3 x 3 m). La densité est de 1 000 plantes par hectare, avec des productions moyennes de 3,5 kg par plante.

 

Les sols sur lesquels sont établis les vignobles sont formés sur des dépôts alluviaux, qui font partie de hautes terrasses du fleuve Duero. Ils sont situés à environ 700 mètres d'altitude, avec un recouvrement superficiel sableux qui facilite l'infiltration et la réserve d'eau. Ils sont principalement étendus sur deux parcelles différentiées. D'une part, celle appelée Garabitas, ayant des sols profonds et modérément rocailleux à la surface, mais ayant une abondance de graviers en profondeur, limitant l'enracinement de la plante entre 40 et 70 cm et conférant au vignoble une bonne précocité dans son cycle de maturation. En revanche, sur la parcelle de Los Hoyos, les sols sont modérément profonds et très rocailleux à la surface, mais avec des graviers qui amortissent et régulent le régime thermique superficiel, et donnent au vignoble une plus grande précocité de maturation.


Le climat est extrême et continental, avec des influences atlantiques et une pluviométrie qui oscille entre les 350 et les 400 mm, avec des températures qui atteignent les 40 ºC fin juillet, pour arriver à -11 ºC pendant les mois d'hiver. Ces conditions climatiques particulières de froid extrême en hiver et de chaleur en été, un nombre d'heures d'insolation qui dépasse les 2 600, avec un manque d'humidité environnementale qui empêche le développement de maladies cryptogamiques, joint à la pauvreté de ses sols, confèrent une qualité exceptionnelle au raisin et garantissent la réalisation de grands vins rouges.