AU-DELÀ DU MYTHE

Une culture de patience et de dévouement

Terres baignées par le Duero, un climat sévère, des mains expertes, un pacte avec le temps.

Dévouement, âme, passion... Un mystère impossible à expliquer.

Est-ce celui-ci l'origine du mythe ?

Plus
Fermer

BEAUCOUP PLUS QUE DU VIN

L'interminable chemin vers l'excellence

 

Il y a des gens qui pensent que le mythe de Vega Sicilia a surgi parce qu'il s'agit d'un vin aristocratique, rare, à la portée de certains heureux ; un objet de désir dont seul un petit nombre de privilégiés pouvaient profiter. Cependant, ce que beaucoup ne savent pas, c'est que la véritable origine du mythe se trouve dans une histoire d'espoir, d'engagement et de patience sur les rives du Duero, à son passage au coeur de la Castille, où le fleuve baigne et alimente un domaine unique et singulier... presque magique.

 

Cette terre déserte, sèche, dure et sage était destinée à quelque chose de grand. Elle devait s'unir avec le temps pour réaliser son grand rêve : donner le meilleur d'elle-même, obtenir des cultures extraordinaires qui l'empliraient de fierté et qui seraient la preuve de la splendeur de la nature. Mais, pour ce faire, la terre et le temps avaient besoin de l'aide de l'homme. Quelqu'un qui serait leurs yeux et leurs mains et qui cultiverait en respectant les rythmes de la nature. Parce que c'est seulement ainsi, lorsqu'on a l'humilité d'accepter le mandat de la nature, que l'on récolte des fruits exceptionnels.

 

Pendant des siècles, l'on a attendu que quelqu'un écoute l'appel de cette terre magique. Et c'est que seulement très peu de personnes ont le don de voir au-delà, d'écouter ce que d'autres entendent seulement, de sentir ce que d'autres ne sentent pas. Jusqu'à ce qu'un jour, le destin a amené un homme qui a répondu à son appel, un homme qui a cru en une intuition et a changé la culture traditionnelle de céréales pour les meilleurs ceps du XIXe siècle. Un homme qui a su apprendre de la nature, qui a respecté patiemment ses rythmes, qui a pris soin de la terre et qui a protégé le temps, atteignant ainsi un parfait équilibre.

 

Les vendanges arrivent avec l'automne et la Terre a pu, enfin, caresser son rêve ; ce pourquoi elle était prédestinée ; les raisins obtenus montraient un caractère et une personnalité incomparables et, après avoir mûri dans le silence et la solitude de la cave, ils sont devenus l'un des grands mythes de l'histoire du vin. Vega Sicilia était enfin née.

 

Dès cet instant, la Terre et le Temps ont accompagné Vega Sicilia sur le chemin interminable vers l'excellence. L'aidant à surmonter les défis et à esquiver les tentations. À faire face au chemin sans raccourci, en fuyant les artifices et les modes éphémères.

 

Et de cette manière, en avançant avec détermination et tout doucement, Vega Sicilia a grandi. Son nom s'est étendu dans le monde entier et sa philosophie est arrivée à d'autres terres, terrains singuliers dont des vins spéciaux ont surgi comme essence de leur expression maximum. Único, Valbuena, Alión, Pintia, Macán, Oremus... forment une famille, TEMPOS Vega Sicilia, et partagent la conviction ferme que le meilleur vin reste toujours à faire.

 

TEMPOS Vega Sicilia matérialise une culture de dévouement et de patience, un esprit honnête et rigoureux. Une manière de comprendre la vie où le respect pour l'importance du temps, aujourd'hui plus que jamais, est présent comme axe central de sa réalité.

 

Une philosophie qui se distingue par son engagement avec la nature et les personnes, cherchant à obtenir ce qu'il y a de mieux de la Terre, des vignes, des raisins et du vin. Un pari sans limite par la quête de l'excellence, par l'essence de ce qui est authentique, par l'effort et la récompense en donnant le meilleur de soi-même.

 

Aujourd'hui, TEMPOS Vega Sicilia est beaucoup plus que du vin : elle est le symbole de la fierté des choses bien faîtes, de l'importance de savoir attendre l'excellence. Elle est le résultat de la sagesse de la Terre, du Temps et de tous ceux qui ont cru et qui croient en elle.


Aujourd'hui, la réalité dépasse le mythe.